La Corée du Nord "disposée" à parler avec les Etats-Unis, selon la présidence sud-coréenne

  • A
  • A
Le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, serait disposé à des pourparlers avec les Etats-Unis.
Le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, serait disposé à des pourparlers avec les Etats-Unis. © MANDEL NGAN, ED JONES / AFP
Partagez sur :
Selon la présidence sud-coréenne, la Corée du Nord a dit être "disposée" à des pourparlers avec les Etats-Unis, dimanche.

Est-ce "l'effet Jeux olympiques" ? Selon la présidence sud-coréenne, la Corée du Nord est "disposée" à tenir des pourparlers avec les Etats-Unis. C'est sa délégation à la cérémonie de clôture des jeux Olympiques d'hiver qui l'aurait indiqué dimanche. Lors d'une rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in, la délégation nord-coréenne "a convenu que les pourparlers inter-coréens et les relations du Nord avec les Etats-Unis devraient s'améliorer en même temps", selon un communiqué de la présidence.

Le département d'État américain a indiqué que une solution au contentieux provoqué par le programme nucléaire nord-coréen demeure le préalable à toute amélioration des relations entre la Corée du Sud et la Corée du Nord. "Comme l'a dit le président Moon, l'amélioration des relations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud ne peut pas se faire indépendamment d'une solution sur le programme nucléaire de la Corée du Nord", a ajouté le porte-parole.

La fin des Jeux assombrie par les sanctions américaines. Les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang ont permis un certain dégel entre les deux Corées après une année de tension très vive dans la péninsule, provoquée par les tests de missiles du régime communiste de Kim Jong-un et son sixième et plus important essai nucléaire au mépris des multiples sanctions votées par l'Onu.

Mais la fin des JO a été assombrie par la décision des États-Unis de prendre un nouveau train de sanctions, présenté comme sans précédent, pour tenter de convaincre Pyongyang de renoncer à ses programmes nucléaire et de missiles.