La vente de foie gras officiellement interdite en Californie

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La Cour suprême a mis fin à une bataille judiciaire qui avait commencé en 2004 en interdisant la vente du foie gras lundi. Une nouvelle loi qui ne devrait pas arrêter certains restaurateurs qui en proposent.

Les Californiens n'ont plus le droit de manger du foie gras depuis lundi. La Cour suprême, plus haute juridiction des États-Unis, a validé l'interdiction du foie gras dans cet État, mettant un terme à une longue bataille judiciaire entre défenseurs de ce met de luxe et militants de la cause animale. Les juges ont considéré que la méthode de gavage était trop cruelle.

Une bataille judiciaire. La Cour suprême a attendu la fin des fêtes de fin d'année pour annoncer leur décision d'interdire de vendre des produits "issus du gavage d'une volaille dans le but d'agrandir son foie". Les consommateurs californiens de foie gras  bataillaient depuis 2004 contre une association de défense des animaux qui avait réussi à faire entrer en vigueur cette interdiction en 2012 avant que la loi ne soit abrogée en 2015 puis validée en appel en 2017. 

Des producteurs soutenus par la France. Des producteurs de foie gras du Canada et de New York, ainsi qu'un restaurateur californien, avaient alors saisi la Cour suprême en défense de cet aliment "peut-être le plus dénigré (et mal compris) au monde". Ils avançaient qu'un État ne pouvait pas interdire un produit autorisé au niveau fédéral. Ils avaient reçu le soutien la France, qui avait estimé que la loi californienne était "une agression sur la tradition française" où ce met est inscrit au patrimoine gastronomique et culturel.

Vers une interdiction peu appliquée ? Mais avec une amende de 1.000 dollars (soit environ 875 euros) en cas d'infraction, cette interdiction pourrait ne pas être respectée par les quelque 250 restaurateurs français installés en Californie. "J'en vends plus quand c'est interdit. On n'a jamais arrêté [d'en proposer]", confie Laurent Quenioux, chef du Bistro LQ de Los Angeles, au micro d'Europe 1. "On n'appliquera pas cette loi. Les montants des amendes sont tellement dérisoires. Vont-ils envoyer la police pour voir si on vend du foie gras ? Non, ils ont d'autres choses à faire."

Pour le restaurateur français, pourfendeur de la malbouffe, le problème est ailleurs. "Ce qui m'ennuie, c'est qu'il y a tellement d'autres produits qui devraient être interdits comme le saumon d'élevage. C'est tellement dangereux pour la santé alors qu'on ne l'interdit pas." Environ 600 tonnes de foie gras sont importés chaque année aux États-Unis, c'est 20 fois moins que la seule production française.