Jared Kushner prévenu des connexions chinoises de l'ex-femme de Rupert Murdoch

, modifié à
  • A
  • A
kushner ivanka murdoch 1280
Ivanka Trump et Jared Kushner en compagnie de Wendi Deng Murdoch, née en Chine et Américaine, ex-femme de Rupert Murdoch. © JEMAL COUNTESS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Selon le FBI, Wendi Deng Murdoch pourrait utiliser sa relation avec Jared Kushner pour promouvoir des intérêts chinois aux Etats-Unis. 

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, a été mis en garde par le FBI de connexions avec le régime chinois que pourrait avoir l'ex-femme de Rupert Murdoch, Wendi Deng Murdoch, avec laquelle il entretient des relations amicales, affirme lundi le Wall Street Journal.

Promouvoir des intérêts chinois. Selon le WSJ, le FBI a prévenu au début de l'année dernière Jared Kushner que Wendi Deng Murdoch pourrait utiliser sa relation avec lui et sa femme Ivanka, la fille de Donald Trump, pour promouvoir des intérêts chinois aux Etats-Unis. Le journal cite des sources "proches du dossier" qu'il n'identifie pas.

Une tour à Washington pour espionner ? Les responsables américains étaient aussi inquiets que Wendi Deng Murdoch puisse utiliser cette relation pour promouvoir un projet financé par le gouvernement chinois et prévoyant la construction d'une tour de près de 25 mètres dans un jardin chinois situé dans un quartier de la capitale fédérale Washington, à moins de dix kilomètres du Capitole et de la Maison-Blanche. Cette tour aurait pu être utilisée à des fins de surveillance, indique le WSJ citant l'une de ses sources. Wendi Deng a épousé le magnat des médias Rupert Murdoch, dont le groupe possède notamment la chaîne de télévision Fox News très favorable au président américain, en 1999 et le couple a divorcé en 2013.

Une mise en garde datant d'un an. Le quotidien précise que cette mise en garde a été donnée dans le cadre des briefings réguliers que Jared Kushner a reçu au moment où il a pris des fonctions de conseiller auprès de son beau-père lorsque celui-ci est entré à la Maison-Blanche il y a un an. Cité par le Wall Street Journal, un porte-parole de Wendi Deng Murdoch, qui est née en Chine et possède la nationalité américaine, a affirmé que celle-ci n'avait aucune connaissance des préoccupations du FBI à son sujet ni de projets financés par le gouvernement chinois.