Incendies : Trump déclare l'état de catastrophe naturelle en Californie

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
En 36 heures, 17 départs de feu ont été enregistrés et 15 personnes sont mortes dans le grand Etat du sud-ouest américain, actuellement en proie à une importante sécheresse. 

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi l'état de catastrophe naturelle en Californie. L'Etat, frappé par la sécheresse, est en proie à de gigantesques incendies ayant fait au moins 15 morts et dévasté les régions viticoles au nord de San Francisco.

"Aide fédérale". Donald Trump "a ordonné que l'aide fédérale vienne assister les secours locaux dans les zones affectées par des feux de forêt, qui ont commencé le 8 octobre et sont encore en cours", a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué. Le bilan s'est alourdi dans la journée de mardi à 15 morts, selon un décompte du Washington Post citant les services de secours qui s'attendent à ce que ce bilan augmente alors que 150 personnes n'ont pas encore pu être localisées.

"Tout est brumeux et silencieux". Dans la petite ville de Calistoga, au cœur de la Napa Valley, célèbre pour ses vignobles d'exception, Ceebee Thompson décrit un spectacle digne de Star Wars comme "sur une planète où tout est brumeux et silencieux". Au nord de Santa Rosa, un immense supermarché K-Mart totalement ravagé témoignait de la violence des incendies, dont la plupart ont débuté dimanche soir provoquant la panique dans les régions viticoles de Napa, Sonoma et Mendocino. De nombreux vignerons ont dû fuir leurs propriétés.

17 incendies en 36 heures. Plus de 25.000 personnes ont été chassées de chez elles dans le seul comté de Sonoma, et 5.000 se sont réfugiées dans des abris temporaires, a indiqué le bureau du shérif. Selon les pompiers, plus de 46.000 hectares ont été ravagés par les flammes dans toute la Californie où 17 grands incendies ont débuté dans les 36 dernières heures, principalement dans le nord de l'Etat. Ils comptent sur l'affaiblissement du vent pour en venir à bout, car certains feux n'étaient encore contenus mardi qu'à 5 ou 15%. Plus de 2.000 habitations et commerces ont été détruits, a indiqué lundi Jerry Brown, gouverneur de l'Etat américain le plus peuplé.