Hong Kong : des manifestants de retour à l'aéroport, les procédures d'enregistrement suspendues

, modifié à
  • A
  • A
Des centaines de militants ont de nouveau manifesté à l'aéroport international de Hong Kong, mardi.
Des centaines de militants ont de nouveau manifesté à l'aéroport international de Hong Kong, mardi. © Dale DE LA REY / AFP
Partagez sur :
Le trafic aérien venait tout juste de reprendre quand des manifestants ont réinvesti les lieux. Les perturbations ont entraîné une suspension des procédures d'enregistrement pour tous les vols. 

Ils avaient promis de revenir après avoir quitté dans la nuit l'aéroport où ils effectuaient un sit-inDes centaines de militants pro-démocratie ont de nouveau manifesté à l'aéroport international de Hong Kong mardi, au lendemain d'un rassemblement de milliers d'entre eux qui a provoqué l'annulation des vols au départ et à l'arrivée de cet important hub international.

En fin d'après-midi, les autorités aéroportuaires ont suspendu toutes les procédures d'enregistrement au départ de l'aéroport. "Il est conseillé à tous les passagers de quitter l'enceinte des terminaux dès que possible", ont-elles expliqué dans un communiqué, sans pour autant préciser si les vols à l'arrivée seraient affectés.

Les passagers bloqués

Les manifestants ont bloqué les passagers en partance à plusieurs endroits de l'aéroport, ont constaté des journalistes de l'AFP. Les militants ont utilisé des chariots à bagages pour bloquer l'accès d'un ascenseur et d'un escalator descendant à la zone des contrôles de sécurité. Ils ont ensuite formé une chaîne humaine, en se tenant par les coudes, pour empêcher les voyageurs de circuler.

Des passagers en colère ont tenté de forcer le passage, traitant les manifestants d'"égoïstes".

L'aéroport de Hong Kong est le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde, avec 74 millions de passagers en 2018. 

"Lève-toi Hong Kong"

Les enregistrements des voyageurs avaient recommencé depuis l'aube tandis que plusieurs centaines de manifestants ont rejoint le terminal de l'aéroport, pour une nouvelle mobilisation. Les militants vêtus de noir, signature du mouvement pro-démocratie, ont clamé "Lève-toi Hong Kong, lève-toi pour la liberté" alors que des passagers se pressaient pour attraper leurs vols retardés la veille.

Lundi, l'autorité aéroportuaire avait pris la décision rarissime d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants pro-démocratie eurent envahi le hall des arrivées. Les militants avaient afflué mardi après-midi à l'aéroport, quelques heures à peine après que la cheffe de l'exécutif hongkongais pro-Pékin, Carrie Lam, a mis en garde que leurs manifestations poussaient la ville sur "un chemin sans retour".

La responsable des droits de l'Homme à l'ONU réclame une "enquête impartiale"

La Haut-Commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU s'est déclarée mardi préoccupée par la répression des manifestations pro-démocratie à Hong Kong et a réclamé une enquête impartiale dans l'ex-colonie britannique. Michelle Bachelet "condamne toute forme de violence (...) et enjoint les autorités hongkongaises à ouvrir une enquête rapide, indépendante et impartiale" sur le comportement des forces de l'ordre, a indiqué son porte-parole Rupert Colville lors d'une conférence de presse à Genève.