États-Unis : un enfant retrouvé dans un campement était entraîné aux tueries dans les écoles

, modifié à
  • A
  • A
etats-unis police nouveau-mexique 1280
Lors de l'opération policière, les deux hommes avaient été découverts à proximité lourdement armés. (Photo d'illustration) © SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
L'enquête des forces de l'ordre avait débuté en décembre 2017, dans le comté de Jonesboro, en Géorgie.

Au moins un des onze enfants retrouvés dans un campement de fortune au Nouveau-Mexique, où ils étaient retenus dans des conditions horribles, était entraîné à l'usage des armes à feu "pour de futures fusillades en milieu scolaire", a indiqué mercredi un procureur de cet État du Sud-Ouest américain.

L'enfant disparu retrouvé mort. Deux hommes ont été arrêtés vendredi dans le cadre d'une opération de recherche qui durait depuis plusieurs mois pour retrouver un enfant de 3 ans, retrouvé mort, avait annoncé mardi le bureau du shérif du comté de Taos. L'enquête des forces de l'ordre avait débuté en décembre 2017, dans le comté de Jonesboro, en Géorgie, où Siraj Wahhaj était soupçonné d'avoir enlevé son fils Abdul-Ghani. La mère avait affirmé à la police que l'enfant, qui souffrait d'épilepsie ainsi que de problèmes cognitifs et de développement, était allé au parc avec son père, mais qu'il n'était jamais revenu.

Deux hommes armés. Le shérif Hogrefe avait obtenu le 2 août un mandat de perquisition pour un "campement de fortune entouré de pneus et d'un chemin de terre", où le père de 39 ans était supposé se cacher en compagnie d'un autre homme, identifié comme Lucas Morten. Lors de l'opération policière menée le lendemain, les deux hommes ont été découverts à proximité, au milieu des buissons du désert du Nouveau-Mexique, avec un fusil semi-automatique AR-15, cinq chargeurs de 30 balles pleins et quatre pistolets chargés. Lucas Morten a été inculpé pour avoir hébergé un fugitif et Siraj Wahhaj a été placé en détention en vertu du mandat d'arrêt émis en Géorgie pour enlèvement d'enfant.

"Un danger pour la communauté". L'homme est "un danger pour la communauté", a indiqué le bureau du procureur du 8ème district du Nouveau-Mexique dans un document de justice. "Un tuteur temporaire de l'un des enfants a déclaré que l'accusé avait entraîné l'enfant à tirer avec un fusil d'assaut pour se préparer à de futures fusillades en milieu scolaire", précise cette même source.