Elisabeth II : un destin hors du commun

  • A
  • A
La reine Élisabeth II.
La reine Élisabeth II. © AFP
Partagez sur :
Mardi, Christophe Hondelatte revient sur l'histoire d'Elisabeth II, une jeune princesse qui n'était pas destinée au trône.
HONDELATTE RACONTE

Elisabeth II détient le record de longévité sur le trône britannique. Un règne de plus de 66 ans. Pourtant, au départ, rien ne prédisposait la jeune Elisabeth à être reine du Royaume-Uni, comme le raconte Christophe Hondelatte mardi.

L'amour ou le trône. Elisabeth est la petite fille du roi George V. Mais c'est son oncle, David, qui doit accéder au trône, et non son père, Albert. Ce qui n'empêche pas la petite fille d'être élevée dans la stricte éducation des Windsor. Repas à heure fixe, un seul jouet pour s'amuser, obligation de faire sa vaisselle dès qu'elle en a la possibilité. À partir de ses 5 ans, elle apprend à lire et à écrire avec sa mère. Pour le reste, on recrute des gouvernantes qui lui enseignent l’histoire, la géographie, les arts ou encore la musique.

En 1936, sa vie bascule, sans qu'elle ne le sache vraiment d'abord. Effectivement, elle a dix ans et son grand-père, le roi George V, meurt. C'est donc son fils aîné, David, qui lui succède, prenant au passage le nom d'Edouard VIII. Mais depuis quelque temps, il s'est attaché à une jeune Américaine, Wallis Simpson. Une roturière, divorcée deux fois et dont certains des amis sont très proches des milieux d'extrême-droite. À peine Davis est-il couronné que le gouvernement britannique lui fait savoir qu’il est hors de question que cette femme devienne reine. Il doit choisir : le trône ou l'amour. Il choisira l'amour et abdique.

Le règne de George VI. Après cette abdication, la vie de la jeune Elisabeth change totalement, car c'est son père, Albert (George VI), qui monte sur le trône et un jour, ce sera à son tour. Timide, bègue, torturé, l'intéressé n'a aucune envie de remplir cette tâche. "La première chose qu’il va faire, c’est de se précipiter chez sa mère, la reine Marie, et sangloter comme un enfant sur son épaule, en disant qu’il n’est pas fait pour être roi", explique Isabelle Rivère, auteur de la biographie Elisabeth II, dans l’intimité du règne. "Paradoxalement, il va être un bon roi et se révéler dans cette tâche de souverain", souligne-t-elle encore.

La rencontre avec Philip. En 1939, alors qu'elle a 13 ans, Elisabeth fait la rencontre d'un lointain cousin, Philip Mountbatten. Elle dira plus tard : "j’ai tout de suite su qu’il était l’homme de ma vie". Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, pour la première fois, Elisabeth doit endosser un rôle officiel. Elle a 14 ans et on lui demande d'adresser un message aux enfants d’Angleterre pour augmenter le moral de la jeune population. Ce n'est qu'une adolescente, mais elle s'en tire extrêmement bien. "Elle est déjà dans l'acceptation calme de cette inéluctable destinée", raconte Isabelle Rivère.

Une fois le conflit passé, elle renoue avec Philip. En juin 1947, ils se fiancent, avant de se marier quatre mois plus tard. En novembre 1948, elle met au monde un petit garçon : Charles.

L'accession au pouvoir. La vie d'Elisabeth va basculer une seconde fois, de manière définitive. En février 1952, elle se rend avec Philip en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le couple fait d'abord une étape au Kenya. Dans la nuit du 5 au 6 février, à 10.000 kilomètres de là, son père le roi George VI meurt. Il faut plusieurs heures avant que l'administration de la couronne britannique n'arrive à joindre Elisabeth et Philip. Ils rentrent évidemment immédiatement à Londres, accueillis à l'aéroport par le gouvernement britannique et Winston Churchill. Elisabeth va être reine. "À partir du moment où Elisabeth devient reine, Philip devient son sujet. C’est un basculement total pour les deux dans le couple", indique Isabelle Rivère.

Les caméras sont autorisées à l’intérieur de l'Abbaye de Westminster. Pour la première fois, un couronnement est retransmis en direct dans cinq pays européens. Au total, 27 millions de téléspectateurs de toute l'Europe suivent la cérémonie. Le début du plus long règne de la couronne britannique.

>> Retrouvez ci-dessous, l'intégrale d'Hondelatte Raconte "La princesse Elisabeth devint reine" :

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau