Donald Trump refuse de dire s'il a déjà parlé à Kim Jong-Un

, modifié à
  • A
  • A
Le chef de la Maison-Blanche appelle souvent le chef du régime communiste de Pyongyang "little rocket man" et l'a déjà traité de "fou". © SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

Changement de ton pour le président américain. Plus coutumier des insultes, Donald Trump a déclaré jeudi dans un entretien à la presse avoir "sûrement" une bonne relation avec Kim Jong-un.

Le président américain Donald Trump a refusé jeudi de dire s'il avait déjà parlé avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, affirmant par ailleurs, dans une formule ambiguë, qu'il avait "probablement" un bonne relation avec ce dernier.

Ni oui, ni non. "J'ai probablement une très bonne relation avec Kim Jong-Un", a-t-il déclaré au Wall Street Journal. "J'ai des relations avec des gens. Je crois que cela vous surprend", a-t-il ajouté, énigmatique. A-t-il déjà parlé au leader nord-coréen ? "Je ne veux pas m'exprimer sur ce sujet", a-t-il répondu. "Je ne dis pas que je l'ai fait ou que je ne l'ai pas fait. Je ne souhaite simplement pas m'exprimer", a-t-il ajouté.

Un changement de ton ? Si le président américain s'est engagé depuis son arrivée au pouvoir dans une virulente joute verbale avec le leader nord-coréen qui a multiplié les essais nucléaires, il a changé sensiblement de ton au cours des dernières semaines. Il y a quelques jours, il s'est félicité des discussions entre le Nord et le Sud. À l'issue de ces dernières, les deux pays ont convenu que Pyongyang allait envoyer une délégation aux JO d'hiver qui se tiennent à Pyeongchang du 9 au 25 février. La Maison-Blanche a par ailleurs assuré que Donald Trump était "ouvert" à des pourparlers entre les États-Unis et la Corée du Nord "si les circonstances s'y prêtent".