Chine : explosion à l'extérieur de l'ambassade des Etats-Unis à Pékin

, modifié à
  • A
  • A
Cette explosion n'a fait qu'un blessé : un homme qui tentait d'allumer un engin explosif. Image d'illustration.
Cette explosion n'a fait qu'un blessé : un homme qui tentait d'allumer un engin explosif. Image d'illustration. © NICOLAS ASFOURI / AFP
Partagez sur :
Selon la police, cette explosion, survenue jeudi à Pékin, a été causée par un individu qui s'est blessé en essayant d'allumer un engin explosif.

Une explosion a été entendue jeudi à Pékin en Chine devant l'ambassade des Etats-Unis, ont rapporté des témoins sur les réseaux sociaux. Selon la police, elle a été provoquée par un individu qui s'est blessé à la main en tentant d'allumer un petit engin explosif, a rapporté la police locale.

Un engin de la taille d'un pétard. Le suspect, âgé de 26 ans et originaire de Mongolie intérieure, a allumé vers 13 heures (6 heures en France) un engin explosif de petite taille "ressemblant à un pétard", a indiqué le Bureau de sécurité publique de la capitale dans un communiqué. L'homme, qui s'est blessé à la main, a été hospitalisé, sans que ses jours soient en danger, a ajouté la police, précisant qu'aucune autre personne n'avait été blessée dans l'explosion.

"Une explosion assez forte". "On a entendu une explosion assez forte vers 13 heures. On est sortis dans la rue mais la police a très vite mis en place un périmètre de sécurité", a déclaré un salarié employé dans la même rue. "On pouvait voir un objet recouvert par une couverture", a-t-il ajouté, précisant qu'il s'agissait bien d'un "objet" et non d'un corps. Des clichés et vidéos circulant sur l'internet montrent de la fumée s'élevant à l'extérieur du vaste complexe diplomatique, tandis que les forces de l'ordre bouclaient la zone.

L'ambassade a confirmé dans un communiqué qu'une "explosion" s'était produite dans l'espace public à l'extérieur du complexe. "Un individu a fait détonner une bombe", a déclaré un porte-parole, citant le responsable de la sécurité de l'ambassade. Une heure quarante après les faits, le calme était revenu sur les lieux, où un important dispositif restait en place. Le quartier diplomatique où est survenu l'incident, dans le nord-est de la capitale, abrite également les ambassades d'Israël, de France et d'Inde. L'ambassade de France a appelé à "observer une grande vigilance". L'expression "ambassade américaine" était censurée jeudi sur le moteur de recherche de la plateforme de microblogs Weibo, le "Twitter" chinois.

Un précédent l'an dernier. Les attentats à la bombe ne sont pas exceptionnels en Chine. L'an dernier, un jeune homme de 22 ans, souffrant selon les autorités d'une maladie nerveuse, avait fait sauter une bombe artisanale devant une école maternelle de l'est du pays, tuant huit personnes et en blessant 65 autres.