Chili : le président propose des mesures sociales pour mettre fin aux protestations

  • A
  • A
© ALFREDO ESTRELLA / AFP
Partagez sur :
Un changement de ton spectaculaire de la part de celui qui considérait dimanche le Chili "en guerre contre un ennemi puissant".

Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé mardi un paquet de mesures sociales afin de mettre fin aux protestations qui secouent le pays sud-américain depuis cinq jours à la suite d'une augmentation du prix des transports publics.

Le chef de l'Etat a notamment mentionné l'augmentation de 20% du minimum retraite et le gel des tarifs de l'électricité, dans un discours qui marque un tournant radical par rapport à ses dernières déclarations, très fermes vis-à-vis des manifestants, alors que la crise a déjà fait 15 morts. M. Piñera a également reconnu "un manque de vision" et demandé "pardon" à ses compatriotes.  Un changement de ton spectaculaire de la part de celui qui considérait dimanche le Chili "en guerre contre un ennemi puissant".

 

Le ministre de l'Intérieur Andrés Chadwick avait peu avant levé le voile à l'issue d'une réunion à laquelle ont participé des partis d'opposition de centre gauche: "Le président a écouté avec beaucoup d'attention les différentes propositions et va prochainement s'adresser au pays pour proposer un programme social".