Carlos Ghosn bientôt libéré sous caution : "Ce n'est pas la liberté totale, loin de là"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que sa caution a été acceptée par le tribunal de Tokyo, Carlos Ghosn va être placé en résidence surveillée. "Il y aura quand même une surveillance extrêmement forte", explique l'avocat de sa famille.

Carlos Ghosn devrait être libéré sous caution dans les prochaines heures. Le tribunal de Tokyo a accepté sa remise en liberté mardi, après le paiement de la caution de huit millions d'euros. L'ancien PDG de Renault et Nissan, qui a passé plus d'une centaine de jours derrière les barreaux, va désormais être placé en résidence surveillée.

"Il y aura quand même une surveillance extrêmement forte." "Ce n'est pas la liberté totale, loin de là", prévient Maître François Zimeray, l'avocat des enfants et de l'épouse de Carlos Ghosn, sur Europe 1. "Ce qui est certain, c'est que les restrictions sont très grandes quant à la possibilité d'évoquer le fond du dossier. Il y aura des caméras, il y aura quand même une surveillance extrêmement forte", explique-t-il.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Pierre de Vilno sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Mais à côté de ce cauchemar que fut l'incarcération très dure, avec des droits minimes dans cette prison de Kosuge, c'est vécu par lui comme une amélioration sensible." Et malgré cette surveillance poussée, Carlos Ghosn "pourra mieux préparer sa défense". Tout ce qu'il espère, c'est "démontrer son innocence et recouvrer sa dignité" : "C'est ce à quoi il aspire le plus."