Brexit : Londres salue l'"élan" dans les discussions

  • A
  • A
© Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Partagez sur :
A l'issue d'une rencontre à Bruxelles avec Michel Barnier, le négociateur de l'Union Européenne, Stephen Barclay, ministre britannique du Brexit, estime qu'il y avait un "élan" dans les discussions pour parvenir à un accord sur le départ du Royaume-Uni.

Stephen Barclay, a estimé vendredi qu'il y avait un "élan" dans les discussions avec l'Union Européenne pour arriver à un accord sur le départ du Royaume-Uni, alors que le ministre britannique du Brexit venait de rencontrer le négociateur de l'Union Européenne Michel Barnier à Bruxelles. "Je pense que les deux parties veulent arriver à un accord et nous travaillons dur pour cela", a-t-il notamment déclaré. "Nous avançons, il y a un élan, les discussions continueront la semaine prochaine entre les équipes techniques".

La Commission Européenne plus sobre

Dans un communiqué, la Commission Européenne a de son côté indiqué simplement que les deux responsables sont tombés d'accord pour que "les discussions techniques se poursuivent". Bruxelles précise notamment que les discussion concernent un premier ensemble de "concepts, principes et idées soumis par le Royaume-Uni". Ces discussions interviennent six semaines avant la date prévue du Brexit, le 31 octobre. Dans son communiqué, Bruxelles rappelle qu'il est "essentiel" qu'une "solution réalisable et juridiquement opérationnelle" remplace le "backstop" (filet de sécurité). Cette "police d'assurance" doit empêcher le retour d'une frontière dure entre les deux Irlande. Un dispositif que Boris Johnson veut supprimer, ce que les Européens refusent jusqu'à présent.

Une rencontre entre Boris Johnson et Donald Tusk lundi

Le Premier ministre britannique souhaite un accord au sommet européen des 17 et 18 octobre prochain, mais il se dit aussi déterminé à ce que son pays quitte l'Union Européenne à la date prévue et refuse également de demander aux 27 un report. Une position que  Boris Johnson défendra lors d'une rencontre, lundi après-midi avec le président du Conseil Européen Donald Tusk, en marge de l'Assemblée générale des Nations-Unis à New-York. 

Europe 1
Par Cédric Chasseur avec AFP