Avalanche meurtrière en Suisse : "Se dire qu'il y a des gens sous des blocs de neige, c'est terrible, ça glace le sang"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Une avalanche s'est abattue sur une piste de ski des Alpes suisses mardi après-midi, faisant un mort et trois blessés. Un skieur a raconté la scène au micro d'Europe 1.
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Une personne a été tuée et trois autres blessées mardi dans une avalanche qui a recouvert une piste de la station des Alpes suisses de Crans-Montana. Mercredi matin, la police a annoncé l'interruption des recherches, en précisant qu'"aucune disparition n'avait été signalée".

Les remontées mécaniques de Crans-Montana, qui gèrent ce domaine skiable des Alpes suisses, ont précisé que la personne tuée est un employé de la station, marié et père de deux jeunes enfants. Il a été surpris par l'avalanche alors qu'il portait assistance, avec un collègue, à un blessé. Les trois hommes et une quatrième personne ont été rapidement dégagés de la coulée de neige, mais le secouriste n'a pas survécu à ses blessures, selon la direction de la station. 

"Il y avait une telle masse de neige sur la piste...". L'accident est survenu vers 14h15 sur la piste Kandahar au lieu-dit Passage du Major, dans le secteur de la Plaine-Morte, à quelque 2.600 m d'altitude. "J'ai vu une énorme coulée de neige sur la piste, avec déjà des gens qui travaillaient pour essayer de trouver d'éventuels survivants", a raconté Alexis, au micro d'Europe 1. Le jeune homme de 20 ans est arrivé sur place seulement quelques minutes après l'avalanche.

"Des hélicoptères sont arrivés pour amener du matériel et des secouristes. On est tous allés voir si on pouvait les aider à extraire des gens de la neige. Il y avait une telle masse de neige sur la piste que c'était pratiquement impossible de voir ou d'entendre quelqu'un."

"C'est terrible, ça glace le sang". "En tant que spectateur de la scène, on a un grand sentiment d'impuissance", confie encore le jeune homme. "C'est assez effrayant à voir. Il y a des blocs de neige qui font la largeur d'un camion et se dire qu'il y a des gens dessous... C'est terrible, ça glace le sang. J'étais avec quatre amis et voyant ça, on s'est dit 'Quelle chance on a eu de ne pas être dessous, ça aurait pu être nous.' C'est pour ça qu'on a fait en sorte de pouvoir servir à quelque chose d'une façon ou d'une autre." 

D'après la police, la coulée de neige faisait 840 mètres de long et 100 mètres de large et a recouvert la piste sur environ 400 mètres. Des secouristes, joints par le journal valaisan Le Nouvelliste, ont expliqué que la couche de neige atteignait plus de deux mètres et qu'elle était "très compacte".

Un risque d'avalanche de 2 sur 5. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'avalanche. Plusieurs hypothèses sont envisagées : soit l'avalanche a été déclenchée par des skieurs, soit ce sont les conditions climatiques qui en sont la cause. Le site Internet du domaine skiable indique que le risque d'avalanche était de 2 sur une échelle graduée de 1 à 5. Une avalanche sur une piste balisée est très rare, car elles touchent le plus souvent des zones hors piste.