Attentat contre des mosquées en Nouvelle-Zélande : qui sont les victimes ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Originaires du Pakistan, de Turquie, d'Arabie Saoudite ou encore de Malaisie, ce sont principalement des réfugiés et des migrants qui ont été touchés. 

Il est devenu le symbole de l'attentat le plus meurtrier de l'époque contemporaine visant des musulmans dans un pays occidental. Daoud Nabi est la première victime de l'assaillant de Christchurch, qui a fait 49 morts dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande, vendredi.

 

"Bonjour, mon frère". Ce réfugié Afghan de 71 ans a accueilli le tireur d'un "hello, brother" ("bonjour, mon frère"), avant d'être immédiatement abattu. Son fils a depuis expliqué qu'il avait tenté d'attirer l'attention du tireur afin de protéger un autre fidèle, qui se cachait. Daoud Nabi, barbe blanche bien taillée, était arrivé en Nouvelle-Zélande dans les années 1980 avec sa famille. Depuis, il aidait à son tour les réfugiés fraîchement arrivés à démarrer une nouvelle vie. 

Des quatre coins du monde musulman. Originaires du Pakistan, de Turquie ou encore de Malaisie, ce sont d'ailleurs des réfugiés et des migrants originaires des quatre coins du monde musulman qui ont été touchés. La plupart de ces pays ont d'ores et déjà proposé l'aide consulaire à leurs ressortissants. Un Saoudien et deux Jordaniens figurent parmi les victimes. Cinq Pakistanais sont portés disparus

D'autres actes héroïques ont été rapportés par des témoins, comme celui de Sayed Mazharouddine. Cet homme a arraché l'arme du terroriste, l'obligeant à interrompre sa fusillade et à prendre la fuite à bord d'une voiture qui l'attendait. 

Deux jeunes enfants parmi les blessés. Certaines personnes ont échappé de justesse au carnage, dont l'équipe nationale de cricket du Bangladesh arrivée à la mosquée Masjid al Noor quelques minutes après le début de la fusillade. Non loin du tribunal, 39 personnes sont toujours hospitalisées pour des blessures. Parmi les blessés figurent un garçon de deux ans et une fillette de quatre ans, évacuée dans un état critique vers un plus grand établissement.