Allemagne : les sociaux-démocrates refusent de continuer à gouverner avec Merkel

, modifié à
  • A
  • A
Les sociaux-démocrates de Martin Schulz n'ont obtenu que 20% des voix aux législatives. © TOBIAS SCHWARZ / AFP
Partagez sur :

Le SPD, au pouvoir avec Merkel depuis 2013, ne reconduira pas la grosse coalition (GrosKo). 

Le parti social-démocrate (SDP) a exclu de reconduire la grosse coalition (GrosKo) avec la CDU-CSU d'Angela Merkel, dimanche à l'issue des élections législatives. Les sociaux-démocrates (SPD), au pouvoir avec les conservateurs (CDU-CSU) depuis 2013, n'ont obtenu qu'entre 20 et 21% des voix, contre 25,7% il y a 4 ans. "Nous avons reçu un mandat clair des électeurs pour aller dans l'opposition", a déclaré l'une des responsables du parti, Manuela Schwesig, sur la chaîne de télévision ZDF. "Pour nous, la grande coalition (avec les conservateurs) s'achève aujourd'hui", a-t-elle ajouté. 

L'extrême droite au Bundestag, vers une coalition à trois. Angela Merkel est en passe d'obtenir un quatrième mandat consécutif à la tête du gouvernement allemand, son bloc conservateur CDU-CSU étant donné vainqueur des élections législatives de dimanche avec 32,5% des voix, selon une projection diffusée par la chaîne de télévision ARD à la fermeture des bureaux de vote. Avec un score projeté à 13,5%, le parti d'extrême droite AfD fait son entrée au Bundestag où il devient la troisième force parlementaire.

Les libéraux du FDP sont projeté à 10,5%, les écologistes des Grünen à 9,5% et le parti de la gauche radicale Die Linke est à 9%. Ces scores permettraient éventuellement à Merkel de constituer une coalition à trois avec le FDP et les écologistes.