Tripoli : des représailles d'Aqmi pour Glavany

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1. Jean Glavany, député socialiste des Hautes-Pyrénées, a donné mercredi sur Europe 1 son avis sur les auteurs de l'attentat contre l'ambassade de France à Tripoli, écartant l'hypothèque d'une vengeance de "groupes kadhafistes".

> REPORTAGE : A Tripoli, une sécurité à reconstruire

"Il y a des groupes terroristes qui sont en Afrique sub-saharienne et qui sont très mobiles, qui vont d'un pays à l'autre et à qui nous avons déclaré la guerre il y a quelques mois. C'est clair qu'en déclarant cette guerre au Mali, nous nous sommes exposés en première ligne", a lancé le député, qui se trouvait à Tripoli au moment de l'attaque. Interrogé sur le fait que l'attentat pourrait être le fait d'Aqmi, il a répondu : "je ne sais pas qui sont les auteurs de cet acte, mais à mon sens c'est dans cette hypothèse-là qu'il faut chercher".