Syrie : attentat sanglant près de Damas

  • A
  • A
Partagez sur :

Un attentat suicide et une attaque rebelles contre un barrage militaire ont tué 16 soldats samedi près de Damas, au moment où l'émissaire Lakhdar Brahimi tentait de préparer une conférence internationale pour sortir le pays d'une guerre dévastatrice. Alors que 3.000 civils sont pris au piège dans la ville de Mouadamiyat al-Cham, en banlieue de Damas, la patronne des opérations humanitaires de l'ONU, Valérie Amos, a appelé à un cessez-le-feu et à l'établissement immédiat d'un couloir humanitaire pour les secourir, au lendemain d'un appel similaire des Etats-Unis.

Sur un autre plan du conflit complexe en Syrie, neuf chiites libanais libérés après 17 mois de détention par des rebelles syriens et transférés vendredi en Turquie sont arrivés samedi dans la soirée au Liban. Dans le même temps, deux pilotes turcs enlevés en août à Beyrouth pour pousser Ankara à obtenir la libération des neuf Libanais, étaient en route pour la Turquie.