Procès Jackson : du "linge sale" attendu

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un avocat du promoteur de concert AEG Live a prévenu lundi les jurés du procès au civil de la mort de Michael Jackson qu'ils allaient avoir une image bien différence du "roi de la pop" à la fin du procès, où les avocats de la famille du chanteur veulent faire reconnaître la responsabilité d'AEG. La société organisait la série de concerts que Michael Jackson devait donner à Londres à partir de juillet 2009 pour son retour sur scène. Mais le chanteur est mort à l'âge de 50 ans le 25 juin 2009 dans sa villa de Los Angeles, en pleines répétitions.

Marvin Putman, l'avocat d'AEG, a assuré dans sa déclaration préliminaire à l'ouverture du procès, lundi à Los Angeles, que le promoteur ignorait que le "roi de la pop" prenait du propofol, l'anesthésiant dont il a fait une overdose fatale. Les trois mois d'audiences vont donner lieu à un déballage de "linge sale" sur la vie privée du chanteur de "Thriller", a-t-il affirmé. "Le Michael Jackson public était très différent du Michael Jackson dans sa vie privée", a déclaré Marvin Putman. "Il avait érigé un mur entre lui et sa famille. Même sa famille ne savait pas exactement ce qui se passait chez lui. Il a tenu à distance ceux qui auraient pu l'aider."