Pakistan : le 1er ministre va être arrêté

  • A
  • A
Partagez sur :

La Cour suprême du Pakistan a ordonné mardi l'arrestation du Premier ministre Raja Ashraf, soupçonné avec une quinzaine d'autres personnes de corruption dans une affaire de contrats énergétiques illégaux, a annoncé à l'AFP un avocat gouvernemental, Aamir Abbas.

Cette annonce intervient dans une période de vives tensions pour le pouvoir, contesté depuis lundi soir au cœur de la capitale Islamabad par plusieurs milliers de personnes menées par un chef religieux influent qui dénonce l'"incompétence" et la "corruption" des autorités.