Le parti d'Aung Suu Kyi veut être légalisé

  • A
  • A
Partagez sur :

La Ligue nationale pour la démocratie (LND) de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, dissoute il y a un an et demi par la junte, a déposé vendredi son dossier d'enregistrement qui va lui permettre de redevenir un parti politique à part entière.

Six cadres de la LND ont déposé leur dossier à la Commission électorale, dans la capitale Naypyidaw, enregistrant les noms de 21 co-fondateurs dont celui de la lauréate du prix Nobel de la paix.

"Nous sommes très contents parce que c'est la première étape", a expliqué le porte-parole du parti, Nyan Win. "Pour la prochaine étape, Aung San Suu Kyi devra se présenter elle-même devant la Commission électorale". Le parti, qui a abandonné son symbole traditionnel - un chapeau en bambou - n'a pas encore tranché sur son nouveau logo.