Lampedusa : des dizaines de corps repêchés

, modifié à
  • A
  • A
A Malte, des migrants arrivent régulièrement. Souvent au péril de leur vie.
A Malte, des migrants arrivent régulièrement. Souvent au péril de leur vie. © Reuters
Partagez sur :
143 migrants, survivants du naufrage survenu vendredi à Malte, sont arrivés samedi matin à la Valette

L'INFO. L'indignation après le naufrage près de Lampedusa, qui a coûté la vie à plus de 300 personnes selon le dernier bilan, était unanime. Mais en attendant que l'Europe prenne des mesures, ces tragédies de l'immigration ne cessent de se répéter. Vendredi, un nouveau bateau, transportant des immigrés, a fait naufrage entre le sud de Malte et Lampedusa, a annoncé un porte-parole de la marine militaire. Il y aurait environ 34 morts, selon les médias italiens. Un bilan malheureusement provisoire.

Une opération de secours. La marine maltaise a dépêché des navires de secours et des hélicoptères, et ont dérouté sur les lieux de l'accident plusieurs navires commerciaux en transit dans la zone. De leur côté, les autorités italiennes ont envoyé deux navires militaires, le Libra et le Respiro, ainsi que des hélicoptères qui ont pu envoyer des chaloupes de sauvetage gonflables.

Combien de personnes à bord ? Au total, il y avait environ 250 personnes sur ce bateau. Près de 50 migrants, dont une dizaine d'enfants, ont trouvé la mort, a annoncé l'agence italienne Ansa. En revanche, 150 rescapés ont pu être recueillis sur un navire maltais et 50 autres sur un bateau de la marine militaire italienne, le Libra.

Que s'est-il passé ? Ce sont les immigrés qui ont donné eux-mêmes l'alarme grâce à un téléphone satellitaire, alors que le navire se trouvait dans les eaux territoriales maltaises entre Malte et Lampedusa, non loin des eaux territoriales libyennes. La bateau a été déstabilisé et s'est renversé lorsque les immigrants se sont agités pour attirer l'attention d'un avion de la marine militaire qui le survolait, selon la Marine militaire italienne citée par Ansa. 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

A LIRE AUSSI :

• INTERVIEW - Lampedusa : "l'Europe qu'on ne veut pas voir"
VIDEO - Barroso accueilli par des huées à Lampedusa
 POLEMIQUE - Zemmour et les " envahisseurs "
 ZOOM - Lampedusa, c'est quoi ?
 INTERVIEW - Après Lampedusa, Fabius appelle à "agir"
 ZOOM - Immigration : en Europe, c'est chacun pour soi
 CARTE - Immigration : les portes d'entrée de l'Europe

Europe 1
Par Charles Carrasco avec agences