L'année du Mexique en France enterrée

  • A
  • A
Partagez sur :

Les discussions entre Paris et Mexico pour tenter de sauver l'année du Mexique en France n'ont pas abouti, ce qui enterre tout espoir de sauver cette manifestation victime de l'affaire Cassez. Le Mexique avait suspendu sa participation à cette manifestation culturelle pour protester contre la décision du président Nicolas Sarkozy de la dédier à la Française Florence Cassez, emprisonnée au Mexique.

Mexico s'était déclaré prêt à revoir sa participation si le président français revenait sur sa décision. Mais le ministère français des Affaires étrangères a déclaré mardi que les discussions de ces derniers jours "afin d'examiner les conditions d'une reprise de l'Année du Mexique en France, suspendue par le gouvernement mexicain" avaient échoué.

"Le gouvernement français constate avec regret que ces discussions n'ont pas abouti", a déclaré le porte parole du Quai d'Orsay, Bernard Valero.

L'avocat mexicain de Florence Cassez a annoncé lundi le dépôt, devant la Cour suprême fédérale du Mexique, d'un recours en révision du procès de Florence Cassez.