Israël : Katzav devant la Cour suprême

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

L'ultime phase du procès de l'ex-président israélien Moshé Katzav, condamné en première instance pour viols et harcèlement sexuel, s'est ouverte dimanche en appel à la Cour suprême, a-t-on appris auprès ministère de la Justice. "M. Katzav est arrivé ce matin à la Cour suprême à Jérusalem, accompagné de ses avocats, pour faire appel du jugement et de la sentence" prononcés à son encontre, a indiqué un responsable s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. Les trois juges Edna Arbel, Myriam Nahor et Sélim Joubran doivent examiner cet appel, a-t-il précisé.

Agé de 65 ans, M. Katzav a été reconnu coupable par le tribunal de district de Tel-Aviv de deux viols et de harcèlement sexuel contre deux de ses subordonnées à l'époque où il était ministre du Tourisme et dans les années 1990. Il a été condamné le 22 mars à sept ans de prison, et deux ans de prison avec sursis, ainsi qu'à des indemnités de 100.000 shekels et 25.000 shekels (5.000 euros) respectivement en faveur de deux plaignantes. Selon les avocats de Moshé Katzav, les juges auraient dû en première instance examiner la possibilité que leur client ait eu des relations consenties avec les deux plaignantes, indiquent les médias.