Guinée-Bissau : des officiers arrêtés

  • A
  • A
Partagez sur :

Des officiers bissau-guinéens, dont le chef de la Marine, José Américo Bubo Na Tchuto, soupçonnés d'être impliqués dans l'attaque du siège de l'état-major des forces armées à Bissau, ont été arrêtés, a affirmé le porte-parole de l'armée.

L'attaque du siège de l'état-major, à Bissau Velho (centre-ville) et de deux unités militaires dans la périphérie sud de la capitale, a été "contenue" et "la situation est maintenant sous contrôle en faveur du général Antonio Indjai, chef d'état-major général des armées", a déclaré le commandant Samuel Fernandes, joint par téléphone.

Il n'a pas indiqué si des personnes avaient été tuées ou blessées dans ces opérations. Mais il a annoncé l'arrestation d'un nombre indéterminé d'officiers soupçonnés d'être impliqués dans l'attaque, qu'il a qualifiée de "soulèvement".