Gouvernement roumain sur la sellette ?

  • A
  • A
Partagez sur :

L'opposition a déposé mercredi une motion de censure contre le gouvernement roumain de centre-droit de Mihai Razvan Ungureanu qu'elle accuse notamment d'avoir cédé au chantage de certains groupes d'intérêt dans l'allocation de fonds et des ressources naturelles. "Les décisions concernant l'allocation des fonds vers l'administration locale, l'implication de la politique dans le milieu universitaire ou la privatisation des compagnies d'Etat sont prises sans transparence, sans explications claires et en total désaccord avec les lois du pays", estime l'Union des socialistes et des libéraux (USL) dans le texte de la motion.

L'opposition reproche au conseil des ministres installé en février d'avoir favorisé les maires appartenant aux partis au pouvoir, le Parti démocrate-libéral (PDL) et le Parti de la minorité hongroise (UDMR), dans l'allocation d'une partie du fond de réserve du gouvernement à l'approche des élections locales du 10 juin.
Pour sa part, le patron des sociaux-démocrates, Victor Ponta, a admis qu'il y avait peu de chances pour que cette motion soit approuvée. Le texte devrait être débattu au parlement dans les jours à venir.