Genève II : l'Iran refuse les conditions américaines

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Iran rejette les conditions posées par les Etats-Unis à sa participation à la conférence de paix en Syrie que les grandes puissances tentent d'organiser à Genève, rapportent mercredi les médias iraniens. Washington a entrouvert lundi la porte à la participation de la République islamique à "Genève II", mais à condition que Téhéran avalise la déclaration de Genève du 30 juin 2012, qui appelle notamment à la formation d'un gouvernement de transition à Damas. La porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a rejeté mardi soir toute condition préalable à l'intégration de Téhéran au processus diplomatique visant à mettre fin à la guerre civile en Syrie. "Si notre participation est utile à la recherche d'une solution (pacifique), il serait inacceptable de poser des conditions à l'invitation de la République islamique d'Iran et nous n'accepterons aucune condition", a dit Marzieh Afkham, citée par la chaîne officielle Press TV. La porte-parole a ajouté que le fait de maintenir l'Iran à l'écart "priverait les négociations du rôle constructif de Téhéran". L'Iran est l'un des principaux soutiens militaires du régime du président syrien Bachar al Assad, auquel il fournit des armes et des conseillers mais aussi l'appui crucial de son allié du Hezbollah libanais.