Espagne : le déjeuner des élèves à l'amende

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Trois régions veulent permettre les casse-croûte personnels contre une petite taxe.

Plusieurs régions d'Espagne envisagent d'autoriser les élèves à apporter leur propre déjeuner à la cantine en l'échange d'une taxe, rapporte L'Indépendant. Cette pratique était jusqu'à présent interdite en Espagne, sauf à de très rares exceptions, mais Madrid, Valence et la Catalogne veulent s'y mettre pour faire des économies.

Les élèves paieraient ainsi 3 euros, pour couvrir les frais d'entretien et de surveillance du réfectoire, précise le quotidien régional. C'est un "feu vert à l'entrée des tupperware à l'école", explique Ignacio Gago Fornells, porte-parole du ministère de l'Education de la région de Madrid, à L'Indépendant.

Les parents d'élèves dénoncent une "volonté d'en finir avec les aides publiques fournies aux élèves qui en ont besoin" et "le démantèlement de l'école publique". Car parallèlement, les budgets consacrés à l'aide à la restauration scolaire vont fortement diminuer.