Chavez accuse les E-U d'"inoculer le cancer"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président vénézuélien Hugo Chavez a évoqué mercredi l'existence d'une "technologie" américaine pour "inoculer le cancer", au lendemain de l'annonce du cancer de la présidente argentine Cristina Kirchner. "Ne serait-il pas étonnant qu'ils aient développé une technologie pour inoculer le cancer sans que personne ne le sache ?", a avancé Hugo Chavez au sujet des Etats-Unis, cible récurrente de ses critiques et, parfois, de ses dérapages verbaux.

Le Vénézuélien, qui affirme s'être remis d'un cancer dans la zone pelvienne dont il a été opéré en juin, a assuré de pas vouloir "lancer d'accusation hâtive" mais a insisté sur "l'étrangeté" de la série de cancers dont ont été victimes les présidents et ex-présidents sud-américains depuis 2009. La présidente argentine est devenue mardi, après les Brésiliens Luiz Inacio "Lula" da Silva et Dilma Roussef, le Paraguayen Fernando Lugo et le Vénézuélien Hugo Chavez, le cinquième chef ou ex-chef d'Etat d'Amérique du Sud à avoir souffert d'un cancer ces dernières années.

Cette série noire "est très difficile à expliquer", a poursuivi le leader de la gauche radicale latino-américaine. "C'est étrange, très étrange", a-t-il insisté, ajoutant que le pot aux roses sera peut-être "découvert au cours de ces 50 prochaines années".