Cambodge : l'opposition dénonce des fraudes

  • A
  • A
Partagez sur :

L'opposition cambodgienne a annoncé lundi qu'elle refusait le résultat des législatives de la veille, estimant que la victoire du Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 28 ans, était entachée de fraudes.

"Le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) ne peut accepter les résultats (...) car le CNRP a trouvé un grand nombre d'irrégularités sérieuses", a-t-il indiqué dans un communiqué. Le CNRP a exigé l'établissement d'un comité chargé d'enquêter sur ces irrégularités composé de membres de tous les partis, de la Commission nationale électorale (NEC) ainsi que de représentants de l'ONU et des organisations de la société civile. 

Dimanche soir, le Parti du peuple cambodgien (CPP), entièrement dévolu à l'homme fort du pays qui n'a pas quitté le poste de Premier ministre depuis 1985, a annoncé qu'il conservait sa majorité au Parlement, revendiquant 68 sièges contre 55 à ses adversaires.