Cambodge : l'ex-Khmer rouge jugé, hospitalisé

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ex-ministre des Affaires étrangères des Khmers rouges, jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, a été hospitalisé jeudi pour des problèmes respiratoires, ont annoncé des responsables de la cour. Ieng Sary est, à 86 ans, le plus âgé des trois plus hauts cadres du régime de Pol Pot (1975-79) encore en vie qui sont jugés depuis quelques mois pour leurs responsabilité dans la mort d'environ deux millions de personnes.

"Il a eu des problèmes respiratoires", a déclaré Lars Olsen, porte-parole du tribunal international parrainé par l'ONU, ajoutant que la gravité de son état n'était pas connue et qu'il ne savait pas encore s'il devrait rester longtemps à l'hôpital.C'est la première fois qu'un des trois accusés doit être transporté à l'hôpital depuis le début du procès fin 2011. Mais Ieng Sary a l'habitude de n'assister qu'aux audiences du matin, suivant les autres depuis un écran installé dans une cellule de la prison attenante au tribunal.Alors que la juridiction est régulièrement critiquée pour ses lenteurs, les victimes et les observateurs craignent que les trois accusés, tous octogénaires, ne vivent pas assez longtemps pour entendre le premier verdict d'une procédure qui en comptera en principe plusieurs.

Ieng Sary, qui souffre notamment de problèmes cardiaques, n'était pas dans la salle d'audience lorsqu'il a ressenti ces difficultés, mais les juges ont interrompu l'interrogatoire d'un témoin pour demander à son avocat de se renseigner sur son état.