Cambodge: Une justice téléguidée (ONU)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La Haut commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme, Navi Pillay, a dénoncé mardi l'instrumentalisation de la justice par le gouvernement cambdogien, qui a fait condamner une dirigeante de l'opposition pour diffamation à l'encontre du Premier ministre Hun Sen. La députée Mu Sochua, du parti d'opposition Sam Rainsy, a été condamnée à une amende de plus de 4.000 dollars pour avoir annoncé son intention de poursuivre en justice le chef du gouvernement, dont elle estimait qu'il l'avait insultée. La députée refuse de payer l'amende et encourt une peine d'emprisonnement si elle ne s'acquitte pas de la somme réclamée avant vendredi prochain.