Calderon appelle la France au "respect"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président mexicain Felipe Calderon a exigé vendredi à la télévision mexicaine "le respect", par la France, des décisions de justice concernant Florence Cassez, la Française condamnée au Mexique à 60 ans de prison pour enlèvements. Le chef de l'Etat intervenait publiquement pour la première fois sur l'affaire depuis le rejet du pourvoi en cassation de la Française le 10 février. "Je réitère mon énorme respect et admiration pour le peuple français et ses institutions, y compris ses juges. Et j'exige le respect pour notre peuple, nos institutions et nos juges", a développé le président mexicain.

"Nous parlons d'une ravisseuse, d'une femme qui faisait partie d'une très dangereuse bande de délinquants se consacrant à enlever des Mexicains, à mutiler des doigts, à menacer leurs familles", a-t-il décrit à propos de Florence Cassez.