Breivik voulait tuer tout le monde à Utoya

  • A
  • A
Partagez sur :

Anders Behring Breivik, jugé pour la mort de 77 personnes le 22 juillet 2011 en Norvège, a révélé jeudi que son objectif était de tuer tous les jeunes travaillistes réunis sur l'île d'Utoya, en utilisant les eaux du lac comme "arme de destruction massive". Au quatrième jour de son procès, Breivik a expliqué qu'il comptait exécuter des responsables de la mouvance travailliste puis tirer des coups de feu pour obliger les participants du camp d'été à se jeter à l'eau et à se noyer.

Selon la police, 569 personnes se trouvaient ce jour-là sur l'île, à environ 40 km au nord-ouest d'Oslo. Breivik y avait tué 69 personnes, essentiellement des adolescents, juste après avoir fait exploser une bombe près du siège du gouvernement, faisant huit autres victimes. "Utoya était la cible politique la plus attractive à ce moment-là", en pleine période de vacances estivales, a déclaré l'extrémiste de droite. "J'assume Utoeya. J'assume ce que j'ai fait. Je le referais", a-t-il dit. "Je ne suis pas un tueur d'enfants. J'estime que tous les militants politiques qui choisissent de lutter pour le multiculturalisme et ont un mandat dans de telles organisations sont des cibles légitimes", a-t-il affirmé.

Pour suivre le 4e jour du procès, cliquez-ici.