Bissau : l'armée dénonce un "accord secret"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'armée bissau-guinéenne a affirmé vendredi avoir voulu dénoncer un "accord militaire secret" conclu selon elle par le pouvoir, lors de sa tentative de coup d'Etat menée la veille au soir.

"L'événement d'hier (jeudi) a pour raison le fait que nous avons découvert l'existence d'un accord militaire secret, signé à la fois par le Premier ministre Carlos Gomes Junior et le président intérimaire Raimundo Pereira, le gouvernement de Guinée-bissau et celui d'Angola", indique un communiqué de l'état-major transmis à la radio nationale et consulté par l'AFP.