Attaque chimique : Londres accuse Damas

  • A
  • A
Partagez sur :

La Grande-Bretagne a estimé lundi que le rapport de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août en Syrie démontrait de manière "extrêmement claire" que le régime de Bachar al-Assad en était "responsable".

"Nous saluons ce rapport objectif et sans équivoque qui confirme que des armes chimiques ont été utilisées sur une grande échelle dans l'attaque du 21 août à Ghouta", près de Damas, a déclaré dans un communiqué le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague.

"D'après la profusion de détails techniques figurant dans le rapport (...), il est extrêmement clair que le régime syrien est le seul à avoir pu en être responsable", a-t-il ajouté. William Hague a appelé toutes les parties concernées à s'assurer que les armes chimiques de la Syrie soient mises en sécurité puis détruites "de manière vérifiable et sans autre retard", conformément à l'accord conclu samedi à Genève par la Russie et les Etats-Unis.