Flamant rose, crapaud et hippocampe : focus sur les "supers pères" du règne animal

, modifié à
  • A
  • A
Le flamant rose est un véritable papa poule. 3:12
Le flamant rose est un véritable papa poule. © Federico Gambarini / dpa / AFP
Partagez sur :
Bien sûr, les animaux ne célèbrent pas la fête des pères, mais certains d'entre eux sont de véritables "supers papas" dévoués à leur progéniture. Tous types de pères existent : papas poules, accoucheurs ou même... enceintes !

En ce jour de fête des pères,l’Equipée sauvage a rendu hommage sur Europe 1 à tous les supers papas du monde animal. Car chez les animaux, toutes sortes de pères existent : papas poules, papas accoucheurs ... et même papas enceintes ! Tour d'horizon.

Le flamant rose, un vrai papa poule

Ne comptez pas trouver ces pères modèles chez les insectes ou chez les reptiles. Mais en revanche on en trouve beaucoup chez les oiseaux, notamment le flamant rose. Le mâle va couver l’œuf, avec la femelle à tour de rôle, durant des jours entiers sans même se nourrir. Après l’éclosion, il va s’occuper du petit en le nourrissant grâce à son bec, et c’est lui qui va aussi l’emmener à la crèche, puisque chez les flamants roses les petits sont regroupés pour les protéger. Des "crèches" où nombre de mâles adultes vont les surveiller. C'est aussi le papa qui va apprendre au petit à voler de ses propres ailes.

Le crapaud accoucheur

L'alyte obstetricans, le crapaud accoucheur, va encore plus loin. Le mâle va se placer sur la femelle quand elle va mettre bas, va s’agripper avec ses pattes avant, et pour accomplir sa fonction de futur père, va aller récupérer les œufs à l'intérieur de la femelle avec ses pattes arrière, un à un, entre 15 et 80 œufs. Il va les féconder puis va devoir les porter sur son dos, et comme la reproduction se fait hors de l’eau, il va devoir les hydrater avec son urine pendant des semaines jusqu’à leur éclosion.

Chez l'hippocampe, le mâle en gestation

Enfin, c’est l’hippocampe qui bat les records d'implication : il existe une trentaine d’espèces et c’est toujours le mâle qui va être en gestation - enceinte, donc. Il a une poche incubatrice, située dans la partie ventrale de l’animal. A la saison des amours, c’est la femelle qui se met en quête d'un mâle qui a une poche vide : les deux vont s’accrocher l’un à l’autre, et la femelle va transférer ses œufs vers la poche du mâle. Ce dernier va les fertiliser à l’intérieur de la poche, c’est lui qui va les couver et il va rester seul. La femelle, qui a donné ses œufs, s’en va pour refaire sa vie. Au moins, l'hippocampe est sûr d’être le père !

Europe 1
Par Farah Kesri, édité par Séverine Mermilliod