Vol de 700 kg de raisins dans le Libournais : "c'est obligatoirement un vigneron"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Henri Parent, exploitant viticole à Pomerol, en Gironde, s'est fait voler les fruits de 1.000 pieds de vigne en une nuit. Un phénomène qui touche toute la région, dans un contexte de mauvaises récoltes. 

REPORTAGE

Cela s'est passé en une seule nuit. Quand il s'est réveillé jeudi dans son domaine de Pomerol, dans le Libournais, Henri Parent n'a pu que constater les dégâts : 1000 pieds de vignes vidés de leurs grappes, soit 700 kg de raisins évaporés. De quoi remplir 450 bouteilles, l'équivalent de 30.000 euros. Le viticulteur a immédiatement porté plainte, mais aussi mené sa propre enquête dans les domaines environnants, car pour lui, le voleur ne peut être qu'un confrère. 

"Quelqu'un de désespéré". "C'est impossible d'écouler cette quantité en vendant le raisin sur les marchés", estime le viticulteur, qui produit du Château Montviel. "C'est obligatoirement un vigneron...  J'ai fait le tour de tous les voisins et on n'a rien découvert on a été obligés d'accepter. Quand c'est la grêle ou le gel, c'est la nature qui décide. Mais quand c'est quelqu'un qui est comme nous, on se dit 'mon dieu, pour en arriver là, il faut être soit très très malhonnête soit au bout du bout au niveau économique'. Quelqu'un de désespéré certainement." 

Un contexte de crise. Ces vols interviennent en effet dans un contexte particulier. Cette année, le gel puis la sécheresse ont sévi et les récoltes sont très faibles. Certains viticulteurs particulièrement lésés pourraient donc être tentés de remplir leurs cuves en se servant chez leurs voisins... En dix jours, au moins sept tonnes de raisins ont été volés dans les vignobles du Bordelais. De quoi instaurer un désagréable climat de méfiance selon les professionnels, à qui la gendarmerie a promis d'intensifier ses patrouilles. e

Les + lus