Paris : un jeune homme dans un "état grave" après avoir sauté du 4ème étage dans le nouveau tribunal

, modifié à
  • A
  • A
palais de justice, TGI, Paris, tribunal crédit : ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
La configuration de la partie publique du bâtiment, qui s'ouvre sur un vaste atrium de six étages, a déjà fait l'objet de critiques qui pointaient les risques de suicide. © ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
Un jeune homme a sauté du 4ème étage du nouveau palais de justice de Paris installé depuis quelques mois dans le quartier des Batignolles. Il se trouve dans un état grave.

Un jeune homme a enjambé vendredi une rambarde d'une salle du 4ème étage du nouveau palais de justice de Paris, selon les informations d'Europe 1. Il se trouve dans un "état grave". Mais "ses jours ne sont pas en danger", a indiqué une source proche du dossier.

Pas en danger de mort. "L'homme a chuté du 4ème étage après avoir enjambé le garde-corps vitré (...) trois agents ont tenté en vain de le retenir pendant plusieurs minutes", a rapporté une source judiciaire. Les policiers ont réussi à le retenir par le bras pendant plusieurs minutes mais il a fini par tomber, vers 10h45. En contrebas des témoins avaient eu le temps de créer un cordon et de disposer des vêtements, a raconté Rémy Heitz, le nouveau procureur de la République de Paris.

"Polyfracturé", il a été transporté à l'hôpital dans "un état grave", selon un porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. 

Quatre personnes en état de choc prises en charge. "Une enquête en recherche des causes des blessures graves a été ouverte et confiée au Service de l'accueil et de l'investigation de proximité (SAIP) du 17ème arrondissement", selon la source judiciaire. A la demande du président du tribunal et du procureur de la République, "une cellule médico-psychologique a été mobilisée afin de prendre en charge les intervenants et les nombreux témoins" du drame, dans le hall central du nouveau tribunal, inauguré en avril porte de Clichy. Quatre personnes en état de choc ont été prises en charge sur place par les secours, selon les sapeurs-pompiers. 

La configuration de la partie publique du bâtiment, faite de coursives s'ouvrant sur un vaste atrium central de six étages, a déjà fait l'objet de critiques de magistrats et d'avocats qui pointaient les risques de suicide.

Les + lus