INFORMATION EUROPE 1 - François Di Pasquali, le Français le plus recherché par Europol, a été arrêté

, modifié à
  • A
  • A
François Di Pasquali a été arrêté. 1:20
François Di Pasquali a été arrêté. © Europol
Partagez sur :
François Di Pasquali, le Français le plus recherché par Europol, a été arrêté mercredi soir en Espagne après une cavale de plus de quatre ans. Il avait été condamné en son absence en juin 2016 à 10 de réclusion criminelle pour le viol d'une femme de 84 ans à Saint-Étienne. 
INFO EUROPE 1

Le Français le plus recherché par Europol, François Di Pasquali, a été arrêté mercredi soir en Espagne, selon les informations d'Europe 1. Âgé de 48 ans, il était recherché depuis plus de 4 ans. Il a été condamné en son absence en juin 2016 à 10 ans de réclusion criminelle pour le viol d’une femme de 84 ans à Saint-Etienne dans la Loire en 2009. Il faisait partie de la liste des 19 personnes "Most Wanted" diffusée par Europol en 2020.

François Di Pasquali a été arrêté dans la banlieue de Barcelone. C'est le résultat d’un travail de longue haleine mené par les enquêteurs de la Brigade Nationale de recherche des fugitifs (BNRF) entamé il y a pile un an. 

Il devrait être remis à la France d'ici 40 jours 

Les policiers ont durant des mois travaillé sur l’entourage français de cet homme de nationalité franco-italienne, en couple avec une femme espagnole. L’entourage du fugitif faisait preuve de beaucoup de précautions pour ne pas attirer l’attention. Mais au fil du temps, des témoignages intéressants ont été recueillis par les enquêteurs. Ils ont alors décidé de monter une opération de perquisitions simultanées en région stéphanoise, d’où il est originaire. 

Cartes postales, agendas, téléphones, ordinateurs… Tout a été passé au peigne fin. Ses proches ont aussi été entendus. Un indice recueilli a permis de laisser penser que la piste espagnole était intéressante. Effectivement, un immeuble a été rapidement identifié, dans la banlieue de Barcelone. Un dispositif de surveillance autour de cet immeuble a été mis en place mercredi en début d’après-midi. Et vers 20h, François Di Pasquali a été interpellé sans incident. Il avait sur lui un passeport italien avec une fausse identité. Il devrait être remis à la France d’ici un délai de 40 jours.

Europe 1
Par Gwladys Laffitte