Essonne : une collégienne de 14 ans poignardée à mort lors d'une rixe entre bandes

, modifié à
  • A
  • A
L'adolescente de 14 ans a été tuée lors d'une rixe entre bandes. Photo d'illustration. 1:20
L'adolescente de 14 ans a été tuée lors d'une rixe entre bandes. Photo d'illustration. © AFP
Partagez sur :
Le parquet d'Évry a indiqué mardi matin à l'AFP qu'une adolescente de 14 avait été tuée d'un coup de couteau lors d'une rixe entre bandes. La rixe s'est produite à Saint-Chéron, entre Dourdan et Arpajon, dans le sud du département francilien.

Le parquet d'Évry a confirmé mardi matin qu'une collégienne de 14 ans était morte, lundi, en Essonne après avoir essuyé un coup de couteau. Les faits se sont produits sur la voie publique sur la commune de Saint-Chéron, au sud du département francilien, lundi après-midi. 

Deux bandes de Dourdan et Saint-Chéron

Les faits se sont produits dans le cadre d'une rivalité entre deux bandes, l’une venant de Dourdan, une commune voisine de l’Essonne, l'autre de Saint-Chéron. La rixe a impliqué une dizaine de jeunes. D’après nos informations, la bande originaire de Dourdan cherchait un autre jeune à Saint-Chéron. Ne parvenant pas à le retrouver, ils ont finalement croisé un de ses copains. C'est à ce moment-là que la situation a dégénéré. La victime, âgée de 14 ans, s’est alors interposée et a reçu un coup de couteau à l'abdomen.

L'auteur du coup de couteau et ses complices ont pris la fuite dans un premier temps avant d'être interpellés par les forces de l'ordre. La victime, dont le pronostic vital était engagé, a été transportée à l'hôpital de Necker, à Paris, où elle est décédée dans la nuit de lundi à mardi. Elle avait récemment intégré une classe relais au sein du collège Jean Moulin de La Norville, où des dispositifs d’écoute seront mis en place dès la rentrée.

Six mineurs gardés à vue

Six personnes mineures sont en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour "meurtre sur mineur de 15 ans et violences en réunion". L'auteur présumé du coup de couteau mortel, âgé de 16 ans, a été désigné par quatre mineurs en garde à vue. 

L'enquête a été confiée en co-saisie de la compagnie de gendarmerie d'Étampes, dans l'Essonne, et de la section de recherche de gendarmerie de Paris. Un point de presse de la procureure de la République d'Évry aura lieu en début d'après-midi.