Dunkerque : ils revendaient sur Facebook les contrefaçons confisquées par la douane

  • A
  • A
Une bande récupéraient une partie du butin saisi par la douane de Dunkerque pour le revendre ensuite via Facebook.
Une bande récupéraient une partie du butin saisi par la douane de Dunkerque pour le revendre ensuite via Facebook. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Neuf personnes ont été interpellées dans le Nord, elles sont soupçonnées d'avoir organisé un détournement massif d’objets contrefaits. 

Un détournement à l'échelle industrielle ! Neuf personnes ont été arrêtées le 11 septembre dans la région de Dunkerque. Elles sont soupçonnées d'avoir dérobé des marchandises pendant deux ans dans un dépôt utilisé par les douanes, pour ensuite les revendre sur Internet.

De fastueuses vacances. C'est le train de vie d'un Dunkerquois qui a d'abord alerté la police judiciaire de Lille. L'homme de 28 ans, pourtant employé au SMIC, s'offrait des voyages particulièrement luxueux : le Sri Lanka pour 4.000 euros ou encore un voyage de noces en Polynésie à 24.000 euros. Le tout payé en liquide. Les enquêteurs ont fini par se rendre compte que le jeune homme avait mis en place un véritable système mafieux depuis deux ans ; il détournait des produits contrefaits, confisqués par les douanes, et stockés par une société de logistique à Dunkerque.

Des marchandises dérobées en plain jour. Aidé de quelques salariés complices, l'individu volait des palettes complètes en plein jour, juste avant la destruction des marchandises, avec un utilitaire de location. Il revendait ensuite parfums, maillots de foot, cigarettes et alcools via des groupes Facebook.

Les neuf personnes interpellées dans ce trafic ont été mises en examen pour recel et vol en bande organisée. Le chiffre d'affaires de l'équipe est estimé à 40.000 euros par mois. Certains ont même pu s'acheter une maison sur cette période.

Europe 1
Par Kevin Thuilliez, édité par R.Da.