Allier : six mois de prison pour avoir menacé de casser le bureau d'une CPE

, modifié à
  • A
  • A
L'homme avait déjà été condamné à 22 reprises, notamment pour des faits de violences.
L'homme avait déjà été condamné à 22 reprises, notamment pour des faits de violences. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Un parent d'élève a été condamné jeudi à six mois de prison ferme et 1.200 euros d'amende pour avoir menacé "de tout casser" lors d'une entrevue avec la CPE du collège où était scolarisée sa fille. 

Un père de famille âgé d'une trentaine d'années a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Montluçon, dans l'Allier, à six mois de prison ferme et 1.200 euros d'amende pour avoir menacé, en novembre 2017, "de tout casser" dans le bureau d'une CPE (Conseillère principale d'éducation). 

Au moment des faits, il était venu au collège de Vallon-en-Sully avec sa compagne, ses enfants et d'autres parents d'élèves, pour expliquer à la conseillère principale d'éducation que sa belle-fille et une camarade étaient victimes de harcèlement, précise La Montagne. "La CPE me parlait comme à un enfant de cinq ans, c'est pas un punching-ball ma gamine", a-t-il fait valoir devant le tribunal. 

Un homme déjà condamné à 22 reprises. "On vous reproche la disproportion", lui a rétorqué la juge. Déjà condamné à 22 reprises, notamment pour des faits de violences, l'homme, qui comparaissait sans avocat, a été condamné à six mois de prison ferme et 1.200 euros d'amende. Il a indiqué vouloir faire appel.