Agression d'un surveillant à la prison de Nîmes : la ministre de la Justice sur place lundi

  • A
  • A
© Mehdi FEDOUACH / POOL / AFP
Partagez sur :
Après l'agression à l'arme blanche d'un surveillant de la maison d'arrêt de Nîmes dimanche, Nicole Belloubet doit rencontrer les syndicats des personnels lundi après-midi.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet se rendra à la maison d'arrêt de Nîmes lundi après-midi, au lendemain de l'agression à l'arme blanche d'un surveillant, a-t-on appris auprès de la préfecture du Gard. 

"Lamé au niveau de la gorge". Elle devrait notamment, lors d'une visite non ouverte à la presse, rencontrer les syndicats des personnels dans cet établissement pénitentiaire, un des plus surpeuplés de France. "Notre collègue s'est fait lamer au niveau de la gorge par un détenu au profil psy", a annoncé le syndicat dans un message posté sur les réseaux sociaux. Le surveillant agressé par le détenu connu pour des troubles psychiatriques est sorti dimanche de l'hôpital après qu'on lui a posé 11 points de suture, a confirmé un porte-parole de la direction de l'administration pénitentiaire.

Un détenu réputé violent. Selon une source judiciaire, le détenu, âgé de 21 ans, exécutait une peine de prison pour des faits de violences. Il devait comparaître mardi pour d'autres violences sur un co-détenu et avait déjà asséné des coups de poing à un surveillant le 12 juillet, a indiqué la même source. Le jeune homme a été placé en garde à vue quelques minutes dimanche avant qu'un médecin ne recommande une hospitalisation d'office, a-t-on appris de source judiciaire. 

Les syndicats de surveillants dénoncent régulièrement des effectifs insuffisants au regard du nombre de détenus dans cette prison comme au plan général.

Europe 1
Par Europe1.fr avec AFP