Ce que l'on sait de l'agression à l'arme blanche à Paris

, modifié à
  • A
  • A
L'enquête a été confiée à la direction régionale de la police judiciaire, du chef de tentatives d'homicides involontaires. (Image d'illustration)
L'enquête a été confiée à la direction régionale de la police judiciaire, du chef de tentatives d'homicides involontaires. (Image d'illustration) © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Un homme a attaqué des personnes au hasard dans la rue, dimanche soir à Paris. Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement. À ce stade, la piste terroriste semble écartée.

Un homme a attaqué des inconnus à l'arme blanche, dimanche soir à Paris, faisant sept blessés, dont quatre grièvement, a-t-on appris de source judiciaire. Un témoin est par ailleurs en état de choc. Lundi, l'agresseur était toujours en garde à vue et hospitalisé.

Muni d'un couteau et d'une barre de fer. Les faits se sont déroulés peu avant 23 heures, au bord du canal de l'Ourq dans le 19ème arrondissement, dans le nord de Paris. Selon Le Parisien, l'homme était armé d'un couteau et d'une barre de fer et a attaqué des inconnus présents sur les quais de la Loire. L’agresseur présumé, a priori un Afghan né en 1987, selon une source proche de l’enquête, a ensuite été interpellé par la police avant d'être transporté inconscient à l'hôpital. Parmi les victimes se trouvent deux touristes anglais quinquagénaires et un touriste égyptien d'une quarantaine d'années, ainsi qu'un habitant du quartier, né en 1994.

La piste terroriste semble écartée. L'enquête a été confiée à la direction régionale de la police judiciaire, du chef de tentatives d'homicides involontaires. "Rien ne permet à ce stade de retenir le caractère terroriste de ces agressions", a ainsi déclaré une source proche de l'enquête.

Atteint à la tête par une boule de pétanque. Selon un vigile d'un cinéma situé non loin, qui a vu la fin de la scène, l'homme avait déjà agressé des gens et était poursuivi par deux hommes qui tentaient de l'arrêter. "Il avait une barre de fer en main et l'a jetée sur ses poursuivants, puis a sorti un couteau", a-t-il dit. Youssef Najah, 28 ans, qui se trouvait sur le quai de Loire en train de marcher le long du canal à proximité d'un terrain de pétanque, a vu un homme "en train de courir avec un couteau de 25-30 cm à la main. Il y avait une vingtaine de personnes qui le poursuivaient, ils lui jetaient des boules de pétanques. Il a pris quatre à cinq boules sur la tête, mais ils ne sont pas arrivés à l'arrêter".

Selon la préfecture de police, un témoin a atteint l'agresseur à la tête avec une de ces boules. Toujours selon Youssef Najah, l'homme s'est ensuite engouffré dans une impasse, "a essayé de se cacher derrière deux touristes anglais. On leur a dit : faites gaffe, il a un couteau. Mais ils n'ont pas réagi". Ces touristes ont ensuite été agressés, ainsi qu'un témoin.

Collomb salue le "courage de plusieurs citoyens". À Londres, le ministère des Affaires étrangères a confirmé dans un communiqué cité par des médias que "deux Britanniques figuraient parmi les personnes visées", sans donner plus de détail. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué dans un communiqué "la grande réactivité et le courage dont ont fait preuve plusieurs citoyens" lors de ces agressions.