Un pompiste se fait justice avec son rottweiler

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le gérant d'une station service de Besançon a été mis en examen et écroué jeudi pour "enlèvement, séquestration avec libération avant le septième jours et violences aggravées". Il est soupçonné d'avoir agressé et menacé avec son rottweiler trois jeunes hommes selon lui responsables de cambriolages dont il était la cible.

L'homme de 28 ans est soupçonné d'avoir emmené début mai ses victimes, un mineur et deux jeunes majeurs, dans un endroit tranquille et boisé des environs de Besançon, et de les avoir entravées, approchant la gueule de son chien, un rottweiler, tout près de leur visage. L'une d'elle a été sérieusement mordue, a affirmé le parquet, sans donner davantage de précision.

Le mis en examen aurait également menacé les trois garçons de les sodomiser avec sa torche électrique, a-t-il ajouté. Les trois jeunes ont été libérés en promettant de rembourser le pompiste et de ne rien raconter de l'incident. Mais la mère de l'un d'eux a finalement porté plainte.