Militant agressé : pour Valls, "la marque de l'extrême droite"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a affirmé jeudi matin dans un communiqué sa "totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême droite", après l'agression la veille à Paris d'un militant d'extrême gauche, en état de mort cérébrale selon le Parti de gauche.

La bagarre, qui opposait "deux groupes de personnes, très probablement pour des raisons d'ordre politique", s'est déroulée près de la gare Saint-Lazare, en marge d'une vente de vêtements de marque.