Le désespéré était un plaisantin de 15 ans

  • A
  • A
Partagez sur :

Sa "plaisanterie" pourrait lui coûter cher. La police de Carcassonne s'est mobilisée dans la nuit de dimanche à lundi pour secourir un adolescent de 15 ans qui avait envoyé à une amie des textos annonçant un suicide imminent, et l'a finalement découvert sain et sauf , reconnaissant une "plaisanterie", a-t-on appris de source policière.

Le jeune garçon, originaire des Alpes de Haute-Provence, a été "retenu plusieurs heures en garde à vue au commissariat pour s'expliquer sur ces fausses informations ayant exposé la police à des recherches inutiles", a déclaré le directeur départemental de la sécurité publique, Pascal Dumas.

Le parquet, a-t-on ajouté de même source, "a décidé de classer le dossier sans suite mais a saisi un juge des enfants pour prendre des mesures d'assistance éducative à l'égard de cet adolescent", a ajouté M. Dumas.