Affaire Tron : mise en liberté "aberrante"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'une des deux ex-employées municipales de Draveil dans l'Essonne ayant déposé plainte contre Georges Tron a jugé jeudi "aberrante" la mise en liberté sous contrôle judiciaire de l'ex-ministre, après sa mise en examen mercredi pour viols. "Ce serait le charcutier d'à côté, il serait en prison. Aujourd'hui, lui est libre. C'est aberrant", a déclaré Virginie F. sur RTL. "Aujourd'hui nous avons des pressions, nous avons des menaces, il va falloir qu'on les vive", a-t-elle ajouté.

L'ancien secrétaire d'Etat à la Fonction publique, mis en cause par trois femmes, a été mis en examen mercredi soir pour viols et agressions sexuelles en réunion et par personne ayant autorité, mais laissé en liberté sous contrôle judiciaire, a-t-on appris de source judiciaire.