Trophée des Collectivités locales Europe 1 2020 : les initiatives pour accompagner les citoyens

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Dans le cadre des Trophées de l’Avenir, Europe1 récompense les entreprises, associations ou collectivités pour leur audace, leur innovation et leur côté visionnaire. 43 nommés sont en lice dans huit catégories différentes : l’alimentation, l’éducation, la mobilité, les collectivités locales, l’environnement, la solidarité, la santé et le coup de cœur des auditeurs. On vous présente, ici, les 6 organismes publics nommés dans la catégorie Collectivités locales.

Nos régions, villes et services publics sont en pleine mutation. De plus en plus, des projets voient le jour pour accompagner les citoyens dans la France de demain. Aider à changer, montrer l’exemple, dans l’optique de mettre en avant l’économie circulaire ou le développement durable. Voici 6 programmes nommés pour le Trophée des Collectivités locales dans le cadre des Trophées de l’Avenir Europe 1 2020. 

Pour connaître les vainqueurs des Trophées de l’Avenir 2020, rendez-vous le 27 janvier prochain. 

Sauv Life : Arrêts cardiaques : Application pour devenir des citoyens-sauveteurs

50 000 personnes meurent chaque année d’un arrêt cardiaque, alors qu’ils n’avaient AUCUN signe avant-coureur… Le taux de survie n’est que de 5% ! Une minute sans massage cardiaque, c’est 10% de survie en moins. En France, en moyenne, les secours mettront 14 min à arriver, il faut donc agir avant entre citoyens ! Sauv Life propose une application gratuite où nous pouvons tous devenir des citoyens sauveteurs, formés ou non, professionnelle ou non, jeune ou vieux… car nous sommes tous citoyens. En cas d’arrêts cardiaques, les secours vont engager les pompiers, le SAMU et déclencher les citoyens de SAUV Life. Si vous êtes à proximité, vous allez être notifié par SMS, si vous êtes disponible, votre GPS va vous guider vers la victime ou le défibrillateur de proximité. Le Samu suit votre progression, mais surtout va vous aider par téléphone ou visioconférence à réaliser les gestes qui sauvent ! Aujourd’hui, 7 cœurs repartent par mois avec Sauv Life. Un arrêt cardiaque peut arriver n’importe où, et n’importe c’est là où nous sommes tous.

Dr Lionel Lamhaut, président de l’association SAUV Life, Maître de conférence au Samu de Paris : "Mon métier c’est de récupérer la vie dans les crocs de l’arrêt cardiaque !" 

Pour en savoir plus : https://sauvlife.fr/ 

La Semaest : Testeurs de commerce de courte durée sur Paris

Le "Testeur de commerce" est une opportunité pour tester des nouveaux concepts de commerce ou de nouveaux formats de vente et mesurer la réceptivité des consommateurs sans prendre de risque. Disponible à la location entre 15 jours et 4 mois, cet incubateur de commerce s’adresse aussi bien aux concepts innovants de commerces traditionnels qu’à des marques développées sur internet souhaitant s’essayer à la vente en boutique. Loin de la simple boutique éphémère purement événementielle, l’objectif est ici de tester en conditions réelles, la viabilité économique de son projet pour ouvrir une "vraie" boutique si le test est concluant. Face au succès rencontré par le premier Testeur de commerce, lancé dans le quartier Château d’Eau (Paris 10e), un deuxième "Testeur de commerce" a ouvert ses portes en juin 2019 dans le 11e arrondissement. Plus de 40 concepts ont été accueillis dans les Testeur de commerce. 40 % d’entre eux ont ouvert une boutique pérenne à l’issue de leur test… Et d’autres villes en France s’intéresse à ce modèle. 

Emmanuelle Hoss, Directrice générale de la Semaest : "Avec le Testeur de commerce, des activités qui se développaient en ligne trouvent à Paris le moyen de se déployer d’une autre manière. Grâce à cette boutique test, nous donnons la possibilité aux jeunes entrepreneurs d’aller à la rencontre de leur public. Faire en sorte qu’un lieu de vente devienne un lieu de vie est l’essence même de notre mission et nous continuerons à innover et à soutenir les commerçants, artisans et créateurs, pour que les beaux projets puissent voir le jour."

Pour en savoir plus :www.semaest.fr/ 

Amiens et sa politique énergétique : Vers le zéro déchet et l’autonomie énergétique

Amiens s’engage dans la transition écologique avec es actions concrètes et sur la base d’une stratégie globale : préserver ses ressources en mettant en place des moyens pour des objectifs ambitieux : tendre vers le zéro déchet et l’autonomie énergétique. Ce site en travaux est un pôle à haute valeur environnementale à la croisée de ces enjeux : une déchetterie nouvelle génération pour un meilleur recyclage, le réemploi de matériaux et une seconde vie aux objets sans oublier un espace pédagogique et la place à aux associations pour la sensibilisation de publics.

- Les feuilles par exemple, environ 500 tonnes/an comme les déchets verts récupérées ici contribuent à la valorisation des déchets par méthanisation pour produire de l’énergie renouvelable après méthanisation.

- La mise en œuvre de la future ferme solaire à proximité, confortera aussi dans la production d’électricité.

- La chaufferie biomasse qui est opérationnelle nous permet d’atteindre l’objectif de 62 % d’énergie renouvelable dans le nouveau réseau de chaleur urbain.

Fatima Ouadi, directrice environnement à Amiens Métropole : "Aujourd’hui, 20 000 foyers sont chauffés grâce au réseau de chaleur dont une partie de l’énergie provient du ramassage et du traitement des feuilles mortes."

Pour en savoir plus : www.amiens.fr/ 

Malaunay et sa ville laboratoire écolo : Implique les habitants et les experts du quotidien

Malaunay en transitions, la ville écolo est engagée dans une démarche de transition écologique, pour renforcer le bien vivre ensemble en prenant en compte les enjeux énergétiques, climatiques, alimentaires, culturels. Après avoir rénové son patrimoine, installé des panneaux solaires sur les toits, installé des smartflowers, acheté des véhicules électriques et gaz, planté des espaces comestibles ou produit du miel... la ville souhaite engager une nouvelle étape : impliquer les habitants, experts du quotidien, pour aller plus loin.

Guillaume Coutey, maire de Malaunay : "Partir de l'habitant lui-même et de sa capacité à agir sur son territoire, constitue une démarche puissante que je veux expérimenter. Chacun est capable de proposer et mener une action pertinente pour sa ville."

Le projet intitulé "La transition prend ses quartiers", mené en partenariat avec l'ADEME et la Région Normandie, veut faire la preuve que le changement de comportement est possible pour tous, en l'illustrant avec des familles, des équipes qui vous ressemblent au quotidien.

Pour en savoir plus :www.malaunay.fr/

 

Montpellier, la cité intelligente : Expérimente un système de capteurs plantés dans le sol pour en connaître l'humidité

En partenariat avec les entreprises, les universités, les organismes de recherche et opérateurs d’Etat, la Métropole de Montpellier s’appuie sur des solutions numériques pour améliorer les services et applications en direction de ses citoyens et usagers, pour favoriser une meilleure qualité de vie et pour accélérer les transitions énergétiques et écologiques. La métropole a ainsi mis en place une architecture numérique complète, capable d’accueillir tout type de données pour développer un outil de supervision qui a vocation à restituer les informations issues des équipements communicants via des tableaux de bord. Parmi ses nouveaux systèmes en place : Montpellier expérimente un système de capteurs plantés dans le sol pour en connaître l'humidité. La plante exerce au niveau de ses racines, une pression dit osmotique pour s’alimenter en eau. Cette pression est nécessaire afin de faire passer la molécule d’eau à travers la membrane extérieure des cellules végétales. Moins il y a d eau dans le sol à proximité des racines, plus la plante doit exercer une tension pour la capter. Cela dépend aussi du sol et de sa composition (argile, sable,..) qui va plus ou moins retenir l’eau. Le capteur est lié à une sonde tensiométrique qui mesure cette tension.

Pierre Brice, chargé de la smart city à la ville et à la métropole de Montpellier (Hérault) : "Couplé à une application météo, ce dispositif permet de savoir s'il est nécessaire d'arroser ou non... et donc de faire des économies d’eau. A terme, c'est un service que nous pourrions également proposer aux habitants."

Pour en savoir plus : www.montpellier3m.fr/entreprendre/cite_intelligente 

Bordeaux active contre le gaspillage et l'innovation alimentaire : Multiplications d’initiatives dans les cantines scolaires

Bordeaux : objectif 1ère ville française contre le gaspillage et pour l’innovation alimentaire. Chaque jour dans les 105 écoles maternelles et élémentaires publiques de Bordeaux, 16 000 enfants déjeunent à la cantine, grâce aux repas préparés par les cuisines centrales SIVU. Depuis quelques années auprès des élèves, la Ville mène plusieurs actions autour de l’éveil au goût, du développement durable et de la réduction du gaspillage alimentaire au sein de ses restaurants scolaires. De nouvelles initiatives sont déployées progressivement dans les écoles, comme le recyclage des bio-déchets, l’installation de tables de tri et de débarrassage, ou la cession d’excédents alimentaires à des associations. Si plusieurs opérations sont déjà engagées, le Ville souhaite amplifier la démarche et aller encore plus loin.

Emmanuelle Cuny, adjointe au maire de Bordeaux chargée de l’éducation : "En parallèle, la mairie de Bordeaux fait de la lutte contre le plastique une priorité. Plusieurs actions concrètes ont déjà été engagées pour bannir son usage, notamment dans les cantines scolaires et les crèches. Un plan plus général regroupant de nombreuses mesures a été voté au conseil municipal de novembre 2019, pour aller encore plus loin que la réglementation actuelle."

Pour en savoir plus :www.bordeaux.fr/ebx/pgPresStand8.psml?_nfpb=true&_pageLabel=pgPresStand8&classofcontent=presentationStandard&id=139690

Europe 1
Par Cyrielle Cohen