Trophée de l’Alimentation Europe1 : Ces startups qui favorisent une alimentation plus saine et éco-responsable

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Dans le cadre des Trophées de l’Avenir, Europe1 récompense les entreprises ou personnalités pour leur audace, leur innovation et leur côté visionnaire. 40 nommés sont en lice dans huit catégories différentes : l’alimentation, l’éducation, la mobilité, les collectivités locales, l’environnement, la solidarité, la santé et le coup de cœur des auditeurs. On vous présente, ici, les 5 startups nommés dans la catégorie Alimentation.

En France, 10 millions de tonnes de nourritures sont gaspillées chaque année. En clair, un Français jette, en moyenne, un repas par semaine. Qu’il s’agisse du consommateur, du distributeur ou du producteur, tout le monde doit relever le défi du gaspillage alimentaire et participer à une nourriture plus saine. Voici 5 entreprises qui luttent en ce sens. Elles sont nommées pour le Trophée de l’Alimentation à l’occasion des Trophées de l’Avenir Europe1.

Pour connaître les vainqueurs des Trophées de l’Avenir 2019, rendez-vous le 11 février prochain.

 

Connecting Food : la solution pour renforcer la confiance dans la filière alimentaire

Connecting Food est une start-up destinée aux marques et aux distributeurs. Elle permet de tracer en temps réel toute la chaîne de production (élevage, abattoir, usine, etc) et s’assure que tout est conforme. Ainsi en cas d’erreur, la production est arrêtée immédiatement. Les marques se protègent ainsi du risque de rappel de produits. Grâce à Connecting Food, les produits sont certifiés et les consommateurs reprennent confiance en la filière alimentaire. Créée en 2016, l’entreprise est opérationnelle depuis cet été.

Pour en savoir plus : http://connecting-food.com/

 

HopHopFood : l’anti-gaspi solidaire entre particuliers

C'est une solution nouvelle pour lutter en même temps contre le gaspillage alimentaire et la précarité. L’application HopHopFood (disponible également sur PC) permet de mettre en relation deux voisins : l’un qui souhaite se débarrasser de denrées alimentaires avant péremption (produits non entamés) et l’autre, qui vient récupérer la nourriture ou les boissons à son domicile ou dans un autre lieu convenu par tchat privé. Tous les produits sont autorisés sauf la viande et le poisson à cause du risque d’intoxication. « 74% du gaspillage alimentaire provient des particuliers, qui souvent voudraient donner à des personnes en précarité plutôt que de jeter, alors même que la précarité alimentaire explose dans notre pays (20 % de la population selon le baromètre IPSOS-SPF de septembre 2018). Tout le monde sait qu’il y a du gaspillage, mais il n’existe pas grand-chose pour donner sa nourriture à son voisin plutôt que de la jeter » Michel Montagu, co-fondateur et Président d'HopHopFood.

Pour en savoir plus : https://www.hophopfood.org/

 

Poulehouse : l’œuf qui ne tue pas la poule 

Après 18 mois, les poules sont moins fertiles et sont généralement envoyées à l’abattage. La startup Poulehouse, créée en 2017, est la solution pour leur donner une seconde vie. Une « maison de retraite » pour permettre aux poules de vieillir et pondre à leur rythme. Ces œufs se retrouvent dans les magasins bio. Le prix de l’œuf est un peu plus élevé puisque c’est le consommateur qui finance la fin de vie de ces poules. « Après le bio et le plein air, c’est une étape supplémentaire en termes de souffrance animale, on ne tue plus la poule » Fabien Sauleman, Président de Poulehouse.

Pour en savoir plus : https://www.poulehouse.fr/

 

Too Good To Go : l’application qui lutte contre le gaspillage alimentaire

Importée du Danemark par Lucie Basch en 2016, l’application permet de connecter les commerçants avec les consommateurs. C’est une manière facile et gratuite de se débarrasser des produits invendus sans les jeter. L’utilisateur est géolocalisé et peut voir les commerçants engagés autour de lui. Il peut payer directement sur l’application pour un petit sac surprise qu’il passera récupérer à la fermeture du magasin. Too good to go, « trop bon pour être jeté » en français, permet donc de réduire le gaspillage et fait économiser quelques euros. « L’idée, c’est vraiment de sensibiliser le grand public au fait que le choix illimité de tous les produits en permanence, ce n’est pas possible » Lucie Basch, la fondatrice.

Pour en savoir plus : https://toogoodtogo.fr/fr

 

Yuka : l’application qui scanne votre alimentation

Il suffit de scanner le code barre présent sur le produit avec l’appareil photo de son smartphone. Une fois que Yuka a trouvé le produit en question, une fiche apparaît et présente de manière détaillée les caractéristiques : une pastille verte pour les produits recommandés, orange pour ceux qui sont moyens et rouge pour ceux qu’il vaudrait mieux éviter. Lancée en janvier 2017, l’application compte déjà près de 8 millions d’utilisateurs.

Pour en savoir plus : https://yuka.io/